RDC: un leader d’une nouvelle coalition rebelle arrêté à Uvira

MONUC DSRSG Leila Zerrougui visits Kibati IDP Camp, 10km from Go

Les services de sécurité ont arrêté, ce dimanche 10 février matin à Uvira au Sud-Kivu, Gustave Bagayamukwe, le leader de l’Union des forces révolutionnaires  du Congo (UFRC), un mouvement rebelle créé à la mi-janvier dans l’Est de la RDC. L’UFRC est une coalition des douze groupes  armés rebelles qui veut renverser le président Joseph Kabila, selon Gustave Bagayamukwe.
Gustave Bagayamukwe a été arrêté vers 5 heures (heures d’Uvira) et directement acheminé à Bukavu, capitale du Sud-Kivu, ont indiqué des sources concordantes à Uvira.
Des sources politiques contactées à Bukavu ont affirmé que le leader de l’UFRC a été acheminé par la suite de Bukavu à Kinshasa, ce dimanche même.
Il provenait de Bujumbura et a tenu une séance d’échanges à Uvira, samedi, avec certains leaders locaux d’opinion. Il  projetait surtout de rencontrer, ce dimanche à Katobo, les représentants des groupes armés de la région Sud de la province du Sud-Kivu.
Candidat malheureux aux élections législatives 2011 pour la ville de Bukavu, Gustave Bagayamukwe est l’initiateur de l’Association pour la défense des intérêts de Bukavu (Adib).
Dimanche 3 février, il a annoncé création l’Union des forces révolutionnaires du Congo, dont il est le président du comité de coordination. Selon l’AFP, l’UFRC demande des « poursuites judiciaires (…) pour haute trahison » contre Joseph Kabila », écrit Gustave Bagayamukwe Tadji, dans cette note datée du 25 janvier et envoyée au secrétaire général de l’Onu, Ban ki-Moon. Ce mouvement « politico-militaire » reproche notamment au président Kabila d’avoir été mal réélu lors des élections du 28 novembre 2011.
Lors d’une conférence de presse, vendredi à Kinshasa, le porte-parole du gouvernement congolais, Lambert Mende, a, pour sa part, minimisé l’annonce de la création de l’UFRC :
« On parle d’une rébellion. En tous cas, jusque ce matin [vendredi 8 février], le gouverneur du Sud-Kivu et d’autres représentants de la province ne sont pas au courant. Il y a une personne qui dit qu’elle est à la tête de ce mouvement, mais il n’a pris un seul mètre carré du territoire congolais.»

Source: http://radiookapi.net/actualite/2013/02/10/rdc-leader-dune-nouvelle-coalition-rebelle-arrete-uvira/

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

Website Powered by WordPress.com.

Up ↑

%d bloggers like this: